911

311

211


perspectives vanier

EMC

 

 

 
  

 

English
Ensemble Pour Vanier / Together for VanierAccueilNouvellesCalendrierContact

Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com

Police communautaire d'Ottawa 

 

 

Vanier Centre de Police Communautaire

Coordonnateur: Cst. Jacques Carrière

CarriereJ@ottawapolice.ca

252 McArthur Road
Tel: 613-236-1222, ext.5823

                                

  

Cst. Jacques Carrière, constable en charge du centre de la Police communautaire à Vanier

 

 

 

 

De quoi un Ottawa plus sûr pour tous aurait-il l’air?

Pour marquer le 10e anniversaire du programme Partenariat à l’œuvre et souligner la Semaine de la police 2009 (du 10 au 16 mai), le Service de police en collaboration avec la Commission de services policiers d’Ottawa a organisé plusieurs « causeries pause-café informelles ». C’était également là l’occasion de célébrer et de mettre en valeur les partenariats avec la collectivité et d’inviter les partenaires communautaires à contribuer à l’orientation future du Service de police d’Ottawa.

Plus de 320 personnes ont participé aux quatre ateliers pause-café « Parlons-en » qui se sont révélés fort fructueux. Cette stratégie d’approche à large portée a en effet permis de réunir à chacune de ces rencontres des participants de groupes d’âge, de race, d’antécédents et d’habiletés diversifiés. De plus, de nombreux commentaires ont été présentés en ligne par des membres de la collectivité qui préféraient participer au processus grâce à un forum de consultation en ligne.
Les sujets récurrents
 
Même si le rapport final, qui doit paraître à la fin du mois, fournira des renseignements supplémentaires et présentera les principales questions et observations liées à chaque causerie pause-café, voici certains des points qui ont été le plus souvent soulevés.
 

1. Présence policière et engagement à long terme:  

Les participants ont indiqué à chaque causerie et en ligne qu’il fallait que la police soit présente et que son action soit proactive dans les quartiers si l’on veut faire naître la confiance et tisser des liens entre la police et la communauté. Plus précisément :
a. Ils aimeraient que les policiers les saluent plutôt que de simplement circuler dans leur véhicule sans les voir. Ils aimeraient que les agents sortent de leur véhicule.
b. Ils aimeraient que les policiers participent aux activités communautaires. Cela les aiderait non seulement à tisser des liens de confiance et à mieux savoir ce qui se passe dans la collectivité qu’ils sont appelés à protéger, mais aussi à réduire le nombre de demandes d’intervention policière.  
c. Les partenaires communautaires demandent qu’on leur donne le temps de vraiment établir des relations avec les agents à qui a été confié un rôle de police communautaire avant de songer à les transférer à d’autres fonctions.
d. Il importe que le service de police reconnaisse l’importance de services proactifs pour la communauté.


2. Mobilisation communautaire et partenariats:

Il est clairement ressorti que la collectivité doit prendre sous sa responsabilité la sécurité communautaire, et s’engager dans un travail d’équipe pour y parvenir.  

L’établissement de partenariats demeure indispensable surtout en ce qui concerne certains groupes comme les personnes âgées, les sans-abri, les femmes, les personnes handicapées, les autochtones et les jeunes. Les participants ont particulièrement insisté sur la nécessité d’un dialogue constructif et suivi.


3. Communications et services d’approche :

Les participants ont souligné le besoin de meilleurs services de communications et d’approche – éléments essentiels au partenariat –qui feraient appel à une technologie de pointe pour faire connaître les réussites, les activités et les pratiques exemplaires.

4. Recrutement, avancement et maintien en affectation:  

La question du recrutement, de l’avancement et du maintien en affectation a été soulevée à toutes les rencontres.
a. Le recrutement doit refléter la diversité de notre ville.
b. Cette diversité doit être reconnue dans les promotions et se retrouver à tous les échelons du Service.
c. Il a aussi été question du « maintien en affectation ». Dans le présent contexte, le maintien en affectation a trait à la durée de l’affectation, particulièrement en ce qui concerne les agents de centres de police communautaire, les agents de quartier, les agents scolaires et les agents des unités et sections dont le travail est directement lié au partenariat. 

5. La nécessité de se concentrer sur les causes profondes: 

Cette question a été soulevée à chaque rencontre. On a insisté sur la nécessité de ne pas se contenter de simplement réagir et appliquer la loi, mais plutôt d’en arriver à éliminer le problème en s’attaquant à ses causes profondes, entre autres, la pauvreté, le logement et la violence faite aux femmes.

 
Ne soyez pas une victime : protéger-vous!

Pour obtenir un aperçu de la criminalité à Ottawa et dans votre quartier, veuillez consulter la section Analyse des affaires criminelles et statistiques, du site Internet du Service de police d’Ottawa :  http://www.ottawapolice.ca/fr/resources/crime_analysis_statistics/neibourhood_list.cfm

Selon les statistiques, les cambriolages de véhicules sont à la hausse. Vous pouvez vous protéger contre cette forme de criminalité, en prenant, entre autres, les mesures suivantes :

  • Ne laissez pas de pièces d'identité ni de cartes de crédit dans votre voiture. N'y rangez pas non plus la fiche d'immatriculation ou le certificat d'assurances du véhicule.
  • Inscrivez le numéro d'immatriculation de votre véhicule sur le système de son, les jantes de roues, les outils, etc.
  • Mettez les colis à l'abri des regards indiscrets.
  • Gardez les portières verrouillées.
  • Dans la mesure du possible, ne laissez pas vos clés dans la voiture lorsque vous vous garez dans un stationnement public. Choisissez un parc de stationnement où c'est le préposé qui garde les clés.
  • Ne cachez pas de clé de rechange : les voleurs la trouveront.
  • N'inscrivez jamais votre nom ou votre adresse sur vos clés de maison ou de voiture. Un voleur saurait où vous habitez et pourrait s'introduire facilement chez vous. Votre numéro d'immatriculation suffit. De plus, placez vos clés de maison et de voiture sur des porte-clés distincts.
  • Garez votre véhicule dans un endroit bien éclairé et fréquenté par des piétons. Garez-le face à la rue afin qu'il soit plus facile de repérer les voleurs qui pourraient rôder autour.
  • Si vous avez un garage, servez-vous-en. Verrouillez la voiture et la porte du garage.
  • Songez à faire installer un système antivol dans votre véhicule.
Sachez reconnaître les dangers possibles! 

(Optionnel)

(Optionnel)

(Optionnel)

Crime prevention Ottawa prevention du crime Ottawa

Wabano

Ottawa Police Service de police d'Ottawa

Ottawa